dimanche 25 octobre 2015

Manger du pain et être éco responsable - Pacte Agri éthique

Vous connaissez sans doute les paniers AMAP ou bien les fermes de proximité où l'on peut acheter des fruits et légumes aux producteurs de sa région. Dorénavant il est aussi possible de manger du pain de la même façon grâce au pacte Agri-étique!

Agri-éthique est une démarche sociétale. L'idée globale c'est d'aller acheter son pain chez son boulanger.  Dont le pain est fabriqué à partir de farine distribuée par une coopérative/minoterie de la région dont le blé provient d'agriculteurs également de la région. Chaque acteur du Pacte signe avec Agri-Éthique un contrat de partenariat sur 3 ans. Le contrat reliant les différentes parties prenantes fixe le prix du blé et les engagements de chacun. L’agriculteur s’engage donc sur 3 ans pour un volume donné et doit également accomplir une action environnementale innovante.
 
Lancé en 2013, le pacte Agri-Éthique crée les conditions d’une juste rémunération pour l’agriculteur français confronté aux aléas des marchés internationaux. Une rémunération qui lui permet de rentabiliser son exploitation, d’investir avec une vision à long terme, protégé des risques de la mondialisation des marchés agricoles. Il garantit une répartition équitable de la valeur ajoutée afin d’assurer l’avenir de chaque acteur de la filière.
 

En juin 2015, Agri-éthique c'est :
- 500 agriculteurs engagés
- 5 coopératives signataires pour 30 000 tonnes de blé
- 11 minoteries partenaires
- plus de 300 boulangeries artisanales partenaires 
 
Pour tout vous avouez, avant d'être invitée à découvrir ce "regroupement" je n'en avais jamais entendu parlé! Lors du salon Serbotel à Nantes, j'ai pu discuté avec les principaux acteurs d'Agri- éthique ainsi qu'avec 3 minoteries adhérentes à Agri-étique. Cela m'a permis d'avoir 3 points de vue différents et de découvrir ce que pouvait apporter ce pacte à l'ensemble de la chaîne "blé".

****

C'est la Minoterie Planchot qui m'a d'abord accueilli à leur stand. Ils se sont engagés dans la démarche agri-éthique en 2014, soit dans les premiers. C'est une entreprise familiale : une partie de la famille s'occupe de la partie boulangerie/pâtisserie car ils possèdent - en plus de la minoterie - les boulangeries "Tresse dorée" en Vendée. Un des boulanger Planchot est même MOF! Une autre partie de la famille est dans l'agro-alimentaire. Il peuvent donc vous proposer un sandwich au jambon 100% Planchot (à l'exception du beurre^^).


Agri-éthique fait partie de leurs valeurs. Je pense que cela est d'autant plus facile qu'ils possèdent plusieurs maillons de la chaîne. Ce pacte leur permet de ne plus se préoccuper du cours du blé et ainsi de pouvoir mettre en place des améliorations, de se pencher sur de nouveaux produits... C'est vraiment un plus pour eux.

Je ne peux pas ne pas parler de leur produit "phare" la Poulichette. Elle est déclinée en plusieurs variétés, notamment la "Poulichette de ma région" issue d'une farine Label Rouge avec des blés provenant de cultures régionales afin de limiter les transports, d'animer l'économie locale et de valoriser nos terroirs.

J'ai pu déguster une petite nouvelle : la poulichette au maïs. Une belle croûte avec un topping de semoule de maïs et  une mie bien moelleuse et aérée légèrement jaune. Top! Et petit détail qui tue : elle est estampillée ;-)
 
 
****
 
J'ai ensuite rencontré la minoterie Paulic qui a adhéré cette année. La famille PAULIC exerce depuis maintenant quatre générations la profession de meunier. Leur production est répartie sur 3 moulins situés en centre Bretagne.  Le contingent total des Minoteries PAULIC s’élève à 18 500 tonnes.


Les minoteries Paulic avaient, avant la naissance d'Agri-éthique, déjà réfléchi à la mise en place d'un système qui garantirait et fixerait le prix du blé. Quand ils ont découverts Agri-éthique, adhérer était donc une évidence. Ils penchaient plus sur 5 ans mais 3 c'est déjà bien ;-) C'est important pour eux car si l'on ne met pas en place ce type d'accords dans 2 ans, 15 000 artisans sont amenés à disparaître...

De part leur situation : la Bretagne, ils sont spécialistes de la farine de blé noir. Leurs farines de blé noir de Bretagne et BIO Bretagne ont obtenu l'IGP depuis 2009. Et dans la même idée que l'éco-responsabilité du pacte, ils "recycles" les cosses de blé noir! Les cosses de blé noir, tout au naturel, sont utilisées en paillage pour les jardins : cela évite la prolifération de mauvaises herbes au naturel. Rien ne se perd, tout se recycle!
 
****
 
La minoterie Girardeau fait partie des 10 plus grosses minoteries de France. Cinq valeurs définissent l’état d’esprit de leurs équipes : audace, proximité, transparence, confiance et responsabilité. C'est donc tout naturellement qu'ils ont adhéré à Agri-éthique. Aujourd'hui 50% de leur blé panifiable (hors bio) est agri-éthique!

Ils travaillent avec 110 collaborateurs, 5 moulins associés avec une capacité de stockage de 172 000 T.  Ils possèdent également un laboratoire et un fournil d’essai avec 4 pétrins à axe oblique et 4 pétrins spirale de dernière génération munis de sonde de température et de capteur de puissance.

Ils possèdent en plus des farines traditionnelles, une grande gamme de farines bio.


Ils fabriquent notamment la baguette BAGATELLE qui porte le Label Rouge.  Le Label Rouge porte sur la farine mais également sur le produit fini, qui doit être fabriqué non seulement avec une farine Label Rouge, mais aussi selon un process défini. Cette baguette atteste de l'excellence du travail de l'artisan boulanger.
 
 
Leur petite nouvelle : la toscane. Une baguette avec un topping de semoule de maïs et une mie bien aérée et légèrement jaune (car farine de meule il me semble). Elle se marie avec tout ;-)
 
 
 
Je trouve que le pacte Agri-éthique est une très belle démarche qui valorise toute la chaîne blé. Par les temps qui courent, la chaîne blé est un peu mise à mal et je pense qu'il est nécessaire de mettre en place ce type de démarche d'une part pour valoriser les produits locaux, le travail des différents artisans / agriculteurs... mais aussi de leur permettre de vivre de leur travail plus sereinement.
 
Et vous, vous en pensez quoi? Vous connaissez des artisans boulangers ayant adhérés?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire