mercredi 30 septembre 2015

Faire son levain chef - un jeu de patience!

Si vous me suivez sur Instagram vous devez savoir qu'en ce moment je joue à fond à la boulangère. J'adore le pain et j'adore le faire et ce que j'adore le plus c'est le pain au levain! Je trouve que le levain donne un goût particulier et une permet une bonne conservation. Du coup je me suis lancée dans la fabrication de pains au levain. Oui mais pour cela il me fallait du levain.. alors j'ai décidé de faire un levain chef pour en avoir tout le temps à la maison. C'est plus compliqué que de prendre du levain déshydraté mais je le trouve moins fort en goût et c'est surtout beaucoup plus amusant ;-) Si vous avez une petite semaine devant vous, lancez vous, c'est facile et cela ne prend que 5 min par jour.

Je suis partie de la recette de Pain de campagne et pour l'entretenir j'ai fait un mixte de plusieurs livres comme celui d'Eric Kayser ou de Marie Chioca .

Reste de levain rafraichit de la veille

Jour 1 :
Mélanger 30 g d'eau tiède (non chlorée) avec 30 g de farine T110 et 1 cc de miel liquide. Placer le mélanger dans un bocal en verre (type pot confiture), non fermé hermétiquement (couvercle juste posé dessus), dans un endroit tiède à l'abri des courants d'air. Remuer le mélange 2 fois par jour pour éviter la formation d'une croûte.

Jour 2 et 3 :
Laisser la fermentation se faire en remuant 2 fois par jour.

Jour 4 :
Le mélange commence à buller et à dégager une odeur de fermentation (la bière!). Il faut le rafraîchir en ajoutant 30 g d'eau et 30 g de farine T110. Bien mélanger et placer dans un bocal en verre haut (le mélange va gonfler, puis dégonfler). Laisser fermenter 24h.

Jour 5 :
Rafraîchir avec 30 g d'eau et 30 g de farine et ajouter 1 cc de miel liquide (pour booster la fermentation, ne plus en ajouter par la suite) et bien mélanger.

Jour 6 :
Le levain chef est prêt à être utilisé.
 
 
Il est nécessaire de rafraîchir le levain chef quelques heures avant d'en prélever pour faire du pain. Ajouter 60 g d'eau et 60 g de farine. Au bout de quelques heures le mélange fait des bulles et à beaucoup gonflé. Prélever la quantité nécessaire pour le pain (environ 100/150 g pour 500 g de farine). Laisser le reste dans le bocal.
 
 
Le levain est vivant, il faut donc le nourrir régulièrement. S'il reste sur votre plan de travail il faut le rafraîchir tous les 2/3 jours. Vous pouvez également le mettre au frigo couvercle, cette fois-ci bien fermé et il se gardera plusieurs jours sans soucis. On peut facilement voir le moment où le levain a besoin d'être rafraîchit : il y a une fine couche de liquide semi opaque sur le dessus.
 
Pour le rafraîchir, j'ai lu plusieurs méthodes à partir du poids du levain restant :
- poids du levain en eau et en farine. Par exemple s'il reste 100 g de levain, ajouter 100 g d'eau et 100 g de farine.
- 50 % du poids du levain en eau et en farine. Par exemple s'il reste 100 g de levain, ajouter 25 g de farine et 25 g d'eau.
- 50 % du poids du levain en eau et 50 % en farine. Par exemple s'il reste 100 g de levain, ajouter 50 g de farine et 50 g de d'eau.
 
J'ai testé les trois versions et les trois fonctionnent. On ajoute eau et farine et on mélange. Pour éviter d'avoir trois tonnes de levain ou bien d'en jeter, j'ai aussi testé de rajouter seulement 30 g de farine et 30 g d'eau et ça marche très bien. Vous pourrez voir que votre levain réagit bien si des bulles apparaissent au bout de quelques heures. Si après plusieurs rafraîchissements vous trouvez qu'il manque un peu de vigueur, vous pouvez ajouter 1 cc de miel lors d'un rafraîchissement pour le booster un peu.
 
Pour l'entretien, voilà comment je procède.
- Si je fais mon pain tous les 2/3 jours, je laisse mon levain sur mon plan de travail. La veille de faire mon pain,  je pèse mon levain dans un saladier (en verre ou céramique mais pas de plastique ni de métal) et je rajoute 50 % de son poids en eau et 50 % en farine (la 3ème version)  puis je le laisse toute la nuit. Le lendemain je prélève ce dont j'ai besoin et je remets le reste dans un bocal.
- Si je fais du pain 1 fois par semaine, je laisse le levain au frigo. Je le sors la veille de réaliser du pain et je procède comme ci-dessus.
- Si je fais du pain moins souvent, je laisse le levain au frigo en vérifiant de temps en temps qu'il n'a pas besoin d'être rafraîchit (eau sur le dessus). Dans ce cas je rajoute un peu d'eau et de farine (30 g par exemple), je laisse un peu à température et je remets au frigo.
 
Les farines :
Pour réaliser mon levain, je suis partie de farine complète (T150) et je fais les "petits rafraîchissements" avec cette farine ou de la semi-complète (T80 ou T110). Pour les rafraîchissements précédents la fabrication des pains, j'utilise la farine dont je vais me servir pour mon pain. Si je veux faire un pain blanc je prends de la T65 ou 55 et si je veux faire un pain complet, de campagne... je prends de la T110 ou T150 ou encore T80.
 
 
Voici quelques pains réalisés avec mon levain :



Quelques précautions à prendre :
- ne pas mettre le levain dans des récipients en plastique, l'idéal étant le verre,
- ne pas mettre le levain dans les courants d'air,
- bien laisser "agir" le levain après rafraîchissement avant de l'utiliser,
- si vous ne l'utiliser pas régulièrement, le garder au frais,
- si levain à température ambiante : couvercle juste posé et si levain au frigo : couvercle fermé hermétiquement.


Si vous avez des questions, je serais ravie d'y répondre... si je le peux! Je vous posterai des recettes de pains dans les prochains jours.
 
Je précise que je ne suis qu'une "apprentie boulangère" et qu'il existe plusieurs façons de faire un levain chef. Je vous décris ici celle que j'ai suivi et qui - pour moi - marche bien et me donne de bons résultats...

mardi 29 septembre 2015

Boulettes de poisson, curcuma, citron & gingembre

Le retour des boulettes! Cette fois-ci j'ai testé les boulettes à base de poisson. Il s'agit d'une recette du livre balls des éditions Marabout. On peut la faire avec n'importe quel poisson blanc. La recette du livre était à base de merlan et de citron vert, j'ai opté pour lieu et citron jaune... On s'adapte au contenu de son frigo!

Pour 15 à 20 boulettes : 400 g de filet de poisson (merlan, lieu...), 1 citron, 10 brins de ciboulette, 3 cs de chapelure, 1 cs de curcuma en poudre, 1 cs de gingembre en poudre, huile d'olive ou beurre,  1 cc de sel, 5 tours de moulin
 
  • Enlever les arêtes du poisson et le couper en morceaux avant de le passer rapidement au mixeur, il doit rester des morceaux.
  • Ajouter le jus et le zeste du citron, la ciboulette ciselée, la chapelure, le curcuma et le gingembre. Saler et poivrer.
  • Bien mélanger à la main puis former des boulettes d'environ 4 cm de diamètre.
  • Faire chauffer une poêle avec l'huile d'olive ou le beurre et y saisir les boulettes 15 secondes de chaque côté puis les disposer dans un plat à four huilé.
  • Faire cuire 10 à 15 min à 200°C.
 
Je les ai servi avec une sauce hollandaise (pour rappeler le citron) et du riz, c'était parfait! Ces boulettes se congèlent très bien - testé et approuvé - ;-)

dimanche 27 septembre 2015

Défi My/Dey - Soupe melon, pêche & menthe

Le retour des défis! En effet notre dernier défi datait de plus d'un an! Mais avec les occupations de chacune, ma grossesse, les vacances, l'arrivée de numéro bis tout et tout ... le temps est vite passé! Mais mieux vaut tard que jamais alors voici le défi que m'avait lancé My. Je pense qu'il va être difficile de renouveler l'expérience de cette soupe cette année car l'automne est bien arrivé et les fruits d'été disparaissent petit à petit. Mais comme ça vous aurez des idées pour l'an prochain ;-)

Pour 2 personnes : 1/2 melon, 2 petites pêches, environ 15 feuilles de menthe, 1 tranche de brioche, sucre glace, 1 cs de sucre
 
  • Prélever la chair du melon et y détailler 4 billes que vous réserverez.
  • Laver les pêches puis les peler et les couper en morceaux. Laver les feuilles de menthe.
  • Mixer ensemble la chair de melon, les pêches et les feuilles de menthe avec 1 cs de sucre. Réserver au frais.
  • Couper la brioche en petits cubes pour faire comme des croûtons. Les déposer sur une plaque à four et faire sécher sans trop colorer au four. Saupoudrer de sucre glace.
  • Servir la soupe dans des assiettes creuses avec une mini brochette de 2 billes de melon et les dés de brioches.
C'est mon premier fantastik qui m'a inspiré ce mélange de saveurs, ces 3 parfums se marient merveilleusement bien! Cette soupe est très rafraîchissant et légère, à consommer sans modération ;-)
 
Pour les autres défis c'est ici : clic.
Maintenant il me reste à réfléchir pour le prochain défi de My.... à suivre!

vendredi 25 septembre 2015

Baguette bise - Les secrets de la boulange bio -

J'adore le pain, la brioche et les viennoiseries. J'adore aussi les faire maison, comme ici ou ou encore là. Récemment je me suis lancée dans la confection d'un levain chef et de pains au levain. Je tâtonne pour avoir le pain parfait, j'ai des réussites, des semis réussites et des échecs... Ce sera l'objet d'un prochain article :-) Je trouve que le pain au levain est plus difficile à réaliser mais il a un gout incomparable... Je l'aurai, je l'aurai un jour!

En ce moment, donc, je suis dans ma période "trucs à la levure" alors quand on m'a proposé de recevoir le dernier livre de Marie Chioca et Delphine Paslin j'ai été ravie! En réalité, je ne connaissais pas du tout les auteures ni leur blog mais le titre de leur livre m'a tout de suite attiré : Les Secrets de la Boulange Bio . Je me suis tout de suite plongée dedans et je suis conquise!!! Avant les recettes il y a toute une partie qui détaille les ingrédients du pain, puis les différerents étapes de la fabrication du pain à la levure de boulanger, celui avec du levain, à la poolish, sans pétrissage, sans gluten et en machine à pain. Cette première partie permet de bien comprendre chaque étape et de découvrir des trucs et astuces. Je trouve que c'est vraiment le plus de ce livre : les précieux conseils. Je vous le recommande chaudement.
 
Pour tout vous avouer, avant ces baguettes, j'ai testé une brioche au levain du livre... échec : mie trop serrée... Mais là encore c'est la faute au levain, je vous le dis ce n'est pas facile! Du coup pour ne pas rester sur un échec, le lendemain j'ai testé ces baguettes. Elles sont faciles à réaliser, sans pétrissage et avec une croûte bien croustillante et une mie alvéolée!

 
Pour 1 grande baguette ou 2 petites : 250 g de farine semi complète de blé ou de grand épeautre (T80)*, 20 cl d'eau tiède, 10 g de levure de boulanger fraiche, 4 g de sel
 
  • Diluer la levure dans l'eau et laisser reposer 5 min.
  • Dans un saladier ou le bol du robot, mélanger la farine et le sel. Faire un puits et y verser la levure diluée. Mélanger brièvement, juste assez pour que la pâte soit homogène. Elle est très collante c'est normal mais elle doit etre souple. Couvrir et laisser reposer 15 min à température ambiante.
  • Maintenant il faut souffler la pâte. Cette étape permet d'obtenir des pains légers avec une mie alvéolée. Cette technique consiste à emprisonner de l'air dans la pâte avant la levée. Elle permet également d'apporter de la force à la pâte, elle sera alors moins "liquide". Comme la pâte est très collante il faut s'humidifier les mains ou alors utiliser un coupe pâte en demi cercle.
    • Prendre un bout de pâte, le tirer vers le haut et le ramener vers le centre.
    • Tourner d'1/4 de tour, recommencer avec un autre bout de pâte
    • Recommencer ces opérations encore 2 fois
    • Couvrir et laisser reposer 15 min.
    • Refaire toutes ces opérations encore 3 fois avec 15 min de pause entre chaque soufflage.
  • Après cette heure et après le 4ème rabattage, couvrir et laisser reposer 30 à 60 min. La pâte doit prendre du volume. (ici 30/40 min ont suffit).
  • 15 min avant la fin de la levée, préchauffer le four à 240°C avec le lèche frite en bas du four (ou un plat métallique) et si vous avez une pierre à pain/pizza sur une grille au plus bas dans le four.
  • A l'aide d'une cuillère en bois ou de vos mains farinées, verser la pâte dans un moule à baguette bien fariné. Saupoudrer le dessus de farine et enfourner. Avant de fermer le four verser un petit verre d'eau dans le plat métallique ou le lèche frite puis fermer et laisser cuire 30 min. La baguette doit être bien dorée.
  • A la sortie du four, laisser refroidir sur une grille.
J'ai été bluffé par le résultat! La technique du soufflage est vraiment un plus, surtout pour les pain sans façonnage ou ceux au levain, je vous conseille d'essayer!
 
 
* Je n'avais plus de farine T80 et mon supermarché le plus proche n'en avait pas, j'ai donc fait un mélange entre la T65 et la T110. Un autre truc appris dans ce livre : on remplace une farine inscrite dans les ingrédients par une farine du même type : blé par blé, kamut par kamut.... sauf pour le blé et le grand épeautre qu'on peut interchanger. Dans la même idée, on remplace le blutage des farines (= T45, T55...) par celui le plus proche possible : par exemple la T80 par la T70... et non la T65 par la T150 car elle ne se comporte pas de la même façon!
 
Voilà une recette et quelques conseils du livre. Si vous aimez la boulange c'est vraiment un achat intéressant et même passionnant!
 
Livre offert.

jeudi 24 septembre 2015

Kouglof ou Kougelhopf figue & noix

Voilà un moment que je louche sur un moule à kouglof, j'ai finalement craqué.... Mais c'est pas ma faute, c'est celle de Letitia et de sa recette que je louche depuis 1 an! Comme c'est de nouveau la saison des figues, c'était une bonne occasion de tester ce nouvel achat :-)

 
Pour 6/8 personnes (moule de 23 cm de diamètre) :
Pâte : 25 cl de lait, 65 g de beurre + 2 dés de beurre coupé en fines lamelles, 50 g de sucre  (+ 1,5 cs), 1 pincée de sel, 13 g de levure fraîche, 500 g de farine T45 (répartie en 2 fois: 375 g + 125 g), 1 œuf
 
Pour la garniture: 1 grosse poignées de noix concassées, 3 figues fraîches coupées en dés, quelques amandes

  • Mélanger dans une casserole le lait, le beurre, le sucre et le sel et mettre sur feu doux pour faire fondre le beurre. Le lait ne doit pas être trop chaud sinon il tuera la levure. 
  • Émietter la levure dans un bol, ajouter  1,5 cs de sucre et remuer jusqu'à ce que le mélange se liquéfie un peu.
  • Verser les 3/4 de la farine dans un saladier, former un puits au centre et y verser le mélange lait/beurre petit à petit en mélangeant. Incorporer ensuite l'œuf, mélanger et ajouter le mélange levure/sucre.  Comme la pâte est trop liquide pour être pétrie, mélanger pendant 5 minutes :
    • si vous travaillez à la main : mélangez avec une maryse en grattant le fond du bol plutôt qu’en faisant des ronds dans le bol
    • si vous travaillez au robot, laissez mélanger simplement.
  • La pâte doit très lisse et sans grumeaux. Incorporer ensuite le reste de farine et pétrir pendant 10 minutes. Ajouter enfin les noix et les dés de figues et les incorporer uniformément à la pâte.
  • Couvrir le saladier avec un torchon humide et laisser lever dans un endroit tiède et à l’abri des courants d’air jusqu'à ce que la pâte double de volume.
  • Après cette première levée, graisser généreusement le moule à kougelhopf avec du beurre, déposer quelques amandes dans les creux au fond ainsi que les dés de beurre.
  • Sur un plan de travail fariné, dégazer la pâte et la pétrir brièvement. Disposer la pâte au fond du moule, tasser un peu, couvrir avec un torchon humide et laisser lever dans un endroit tiède à l’abri des courants d’air jusqu'à ce que la pâte double de volume. Elle doit arriver en haut du moule (30 min ont suffit chez moi).
  • Préchauffer le four à 150°C, enfourner pour 7 minutes puis augmenter le thermostat à 180°C et faire cuire 30 minutes. Le mien manquait un peu de cuisson, la prochaine fois je rajoute 10 à 15 min.
  • Sortir le kougelhopf du four et laisser refroidir 30 min avant de le démouler sur une grille.
 
 
L'extérieur est bien croustillant et la mie moelleuse et pas du tout sèche (même un peu trop humide, c'est pour ça que je pense qu'il manquait un poil de cuisson ;-)). A refaire avec d'autres parfums et à tester en version salée!
 
 


mardi 22 septembre 2015

Fantastik poire & caramel

J'avais adoré visuellement et gustativement mon premier Fantastik alors je n'ai pas hésité longtemps à choisir mon dessert pour un repas entre amis! J'ai fait un mixte de plusieurs recettes du livre : la base et le biscuit de mon premier fantastik, la chantilly caramel d'un second et j'ai associé le tout avec des poires car c'est de saison, j'adore ça et poire/caramel ça marche super bien.


Pour 6/8 personnes: 1 grosse boite de poires au sirop (on peut aussi faire ses poires au sirop, il faut alors 4 poires)
 
Crème chantilly caramel (à faire la veille) : 220 g de crème liquide entière, 110 g de chocolat caramel pâtissier (le top ce serait le Caramelia de Valrhona mais avec la tablette Nestlé ça marche aussi très bien!)
  • Hacher le chocolat et le mettre dans un saladier.
  • Reporter la crème à ébullition et la verser sur le chocolat, mélanger bien le tout, filmer au contact et mettre au frais 1 nuit.
Croustillant amande : 60 g de beurre mou + 20 g pour le moule, 60 g de sucre cassonade, 150 g d'amandes émondées, 1 g de fleur de sel, 10 g de farine
  • Préchauffer le four à 170°C.
  • Hacher les amandes.
  • Placer le beurre et le sucre dans le batteur muni de la feuille, mélanger puis ajouter les amandes hachées et la farine.
  • Beurrer un moule à manqué de 18 cm de diamètre et 2 cm de haut (j'ai pris un cercle à tarte). Placer une feuille de papier cuisson au fond et y verser la préparation. Étaler à l'aide d'une cuillère.
  • Faire cuire 10 min.
Biscuit pain de gênes : 100 g de pâte d'amande à 70%, 100 g d'œufs, 45 g de sucre, 5 g de lait, 30 g de farine, 1 g de levure chimique, 30 g de beurre
  • Augmenter le four à 180°C.
  • Dans un petit robot, mixer la pâte d'amande en ajoutant les œufs au fur et à mesure.
  • Placer la préparation dans un batteur muni d'un fouet et émulsionner avec le sucre et le lait.
  • Tamiser la farine et la levure et les ajouter à la préparation, puis le beurre fondu.
  • Répartir la préparation sur le croustillant amande et faire cuire 15 min.
Confit de poire : 200 g de purée de poire (environ 2 poires réduite en compote), 1 feuille de gélatine (2g)
  • Mettre la gélatine dans de l'eau froide.
  • Peler, épépiner et couper en morceaux les poires. Les mettre à compoter dans une casserole.
  • Égoutter la gélatine, l'incorporer à la compote chaude et laisser refroidir avant de mettre au frais plusieurs heures.
Montage :
  • Étaler le confit de poires sur le biscuit puis déposer 7 poires de façon harmonieuse sur l'ensemble, dont une poire au centre.
  • Monter la crème au caramel en chantilly et la verser dans une poche à douille munie d'une douille cannelée. Décorer tout le dessus du gâteau avec des "petits tas" de chantilly en commençant autour des poires pour recouvrir tout le biscuits. Faire une deuxième couche de "petits tas" et recouvrir la poire du milieu avec cette chantilly.
  • Garder au frais jusqu'à dégustation.
 
J'ai adoré!! La chantilly n'est pas trop sucrée (seul le sucre du chocolat la sucre), les poires sont fondantes, le biscuit moelleux et le croustillant amande apporte de la texture c'est tip top! On l'a mangé à 6 avec un autre dessert (une part de vacherin maison) après un repas bien rempli (apéro, entrée, plat, fromage^^).

dimanche 20 septembre 2015

Extracteur à Jus Kitchen Aid - suite de mes tests -

Vous êtes nombreux à me poser des questions sur ce fameux accessoire alors j'ai décidé de vous faire un article un peu plus poussé.

Pour rappel l'extracteur à jus (5KSM1JA) je vous en parlais ici et il ressemble à ça:

Le bruit :

Comme tout appareil électroménager, oui il fait du bruit mais ce n'est pas excessif. Pour une utilisation optimale il faut le mettre à la puissance 10 du robot mais je trouve qu'il fait moins de bruit qu'une centrifugeuse.

Par exemple, je fais des jus pratiquement tous les dimanches matins. La plupart du temps je suis la première réveillée et je prépare le petit dej pour tout le monde, dont le jus de fruit. Et ce n'est pas le bruit du robot qui réveille mes hommes ;-) Je précise que notre maison n'est pas à étage, qu'elle fait moins de 100 m² et que ma cuisine est ouverte... (et que les 3 hommes en question n'ont pas de problème d'audition ;-))


Le nettoyage :

C'est peut être le seul point négatif. Se faire un jus c'est aussi faire de la vaisselle : le bol, + 2 accessoires + le filtre + 2 pichets MAIS tout passe au lave vaisselle. Personnellement je les mets rarement dedans car tout se lave très facilement. Le plus "embêtant" c'est le tamis mais là encore quand je compare à mon ancienne centrifugeuse c'est "finger in the nose" lol


Les jus, coulis... :

Parlons du plus important : la "texture" des différents jus.

Avec le tamis à jus sans pulpe on obtient un jus lisse sans morceaux. Un jus 100 % pomme donne un jus très fluide, idem avec la carotte, l'orange, la fraise... Si on ajoute un fruit un peu plus "texturé" comme la poire, la nectarine ou l'abricot le jus obtenu sera un peu plus épais, entre le jus et le nectar.

Avec le tamis à jus avec pulpe le jus obtenu est moins lisse et plus ou moins épais comme précédemment.

C'est pour le tamis à coulis que vous me posez le plus de questions. Du coup je vous ai pris plusieurs photos de mes différentes utilisations :

- coulis de tomates : un coulis bien pulpé avec quasi aucun pépins, parfait pour faire de la sauce tomate


- coulis d'abricots : le résultat m'a épaté! Le coulis obtenu est super lisse, zéro morceau. C'est parfait pour préparer des bavarois, à verser sur de la faisselle ou un fromage blanc, pour accompagner une glace, un gâteau...


- coulis de fruits à pépins comme les mûres. J'ai voulu faire du coulis de mûres mais une partie des pépins sont passés, du coup la texture n'était pas idéale pour faire de la gelée. Je pense que pour ce type de fruits, il faut utiliser le tamis à jus sans pulpe. En effet quand je fais du jus de fraises, je n'ai pas de pépins...

 
 
 
Je laisse cet article "ouvert" et j'ajouterai mes autres essais et la réponse à vos éventuelles questions! Si vous l'avez je serais ravie d'avoir également votre avis ;-) 

vendredi 18 septembre 2015

Rôti de porc, panais & poires

Oui ça sent l'automne dans ma cuisine... Mercredi soir on a même inauguré la saison des soupes avec une à base de butternut! Dans le dernier Vitalfood j'ai craqué pour cette recette sucrée/salée, simple et rapide à préparer, c'était l'idéal pour un repas entre amis. En plus c'est assez léger alors ça passe très bien entre un apéro et un dessert gourmand ;-)

Pour 6 personnes : 1 rôti de porc de 800g, 3 poires, 3 panais, 70g de beurre, 3 gousses d'ail, 2 cs d'huile d'olive, 4 brins de thym, sel, poivre
 
  • Préchauffer le four à 180°C.
  • Éplucher les poires et les panais et les couper en 4 (panais) et 6/8 (poires).
  • Dans un plat allant au four, déposer les panais, les poires, les gousses d'ail non épluchées et 50 g de beurre coupés en dés. Saler et poivrer.
  • Faire chauffer l'huile et le reste du beurre dans une cocotte. Frotter le rôti avec la moitié du thym pour le parfumer. Saler et poivrer puis le déposer dans la cocotte. Le faire revenir sur toues les faces pour le colorer.
  • Déposer le rôti dans le plat à four, l'arroser du jus de cuisson contenu dans la cocotte puis d'un fond de verre d'eau. Effeuiller le reste de thym par dessus.
  • Enfourner 30 à 40 min, en arrosant le rôti et la garniture de temps en temps et en ajoutant un peu d'eau si besoin. A mi cuisson j'ai enlevé les poires pour qu'elles restent en morceaux sans compoter, je les ai remis en fin de cuisson pour les réchauffer.
 
En fin de cuisson j'ai également ajouté des pommes de terre cuites à la vapeur et coupées en 2 ou en 4. Vous pouvez remplacer les poires par des pommes, mais le duo poire/panais est top.

jeudi 17 septembre 2015

Salade de pommes à la courge butternut

L'été va bientôt se terminer pour laisser sa place à l'automne. Ce changement en plus de ce voir dans le ciel..., se voit aussi sur les étales du marché. On voit apparaître le raisin, les poires et pommes à profusion, les champignons mais également les courges! Cette année j'ai commencé par acheter un butternut. Avec un morceau je prévois de faire une soupe et avec un autre j'ai fait cette salade inspirée d'une recette du saveur de Septembre 2015, topissime!

Pour 4 personnes (pas une entrée, en plat principal) : 4 pommes, 1 petite courge butternut, 4 poignées de mâche, 50 g de raisins secs, 50 g de noisettes, le jus d'un citron, 6 cs d'huile d'olive, sel, poivre
 
  • Éplucher la courge, l'épépiner et la couper en cubes. Les faire colorer dans une poêle huilée bien chaude sur toutes les faces. Déposer ces cubes dans un plat à four, arroser avec 2 cs d'huile d'olive, saler, poivrer puis enfourner 20 min à 160°C. Les morceaux doivent être tendres. Laisser tiédir.
  • Laver et sécher les pommes. Les épépiner puis les couper en morceaux.
  • Torréfier les noisettes à sec dans une poêle puis les concasser grossièrement.
  • Laver et sécher la mâche.
  • Mélanger le reste de l'huile d'olive avec le jus de citron, sel et poivre.
  • Dans un grand saladier mélanger tous les ingrédients puis arroser le tout avec l'huile citronnée. On peut aussi faire un dressage à l'assiette, comme ici : on met d'abord la salade puis le mélange pomme/noisette/raisin/sauce et on finit par les cubes de butternut tièdes.
C'est une salade qui change, j'ai beaucoup aimé! J'avais tout préparé à l'avance en séparant salade - pomme/noisette/raisin/sauce - butternut, juste avant de passer à table j'ai réchauffer ke butternut au micro-onde et procéder au "montage".
 
Dans la recette initiale, il n'y avait pas de mâche mais 1 bulbe de fenouil coupé en fines tranches à la mandoline.


mardi 15 septembre 2015

Yaourts gourmands : yaourts au Sablé de Retz

S'il y a un apparail qui est largement amorti à la maison c'est bien ma yaourtière (il y a aussi mon Kitchen Aid ;-))! J'ai investi dans la Multidélices il y a un peu plus de 4 ans quand mini n'amoureux n°1 a commencé à manger des yaourts car elle contient 12 pots et chez nous les yaourts ça part vite!
En ce moment, la MD reste sur mon plan de travail car en plus des yaourts, je fais des yaourts à boire, des desserts style crème, flan,... ou du fromage blanc.
 
Le plus souvent je fais des yaourts natures ou avec un fond de confiture mais de temps en temps j'opte pour des yaourts gourmands comme ceux là. Je vous donne la base pour 12 pots mais si vous n'avez pas la MD, il faut compter 1 cc de sucre et 1 à 1,5 biscuits par pots en plus de votre base lait+yaourt (ou ferment).
 
Pour 12 yaourts :1,2 L de lait entier à température ambiante, 1 yaourt nature, 6 cs de sucre, une douzaine de biscuits "sablé de Retz

  • Ecraser grossièrement les biscuits puis les mixer avec le lait.
  • Mélanger le yaourt et le sucre puis ajouter le lait.
  • Verser la préparation dans les pots et lancer la yaourtière 8 à 10h.
  • Mettre au frais au moins 4h.

Avec cette base on peut remplacer les biscuits de Rets par des sablés breton, des spéculos.... On peut mettre du lait demi-écrémé mais les yaourts seront un peu moins fermes.

Il y a quelques années, j'avais fait une récap de mes trucs et astuces des yaourts maisons : c'est ici.

lundi 14 septembre 2015

Aubergines farcies aux fruits secs et au boulgour

Je suis dans ma période "végétarienne à mi temps". J'aime la viande mais sans plus et je préfère la viande blanche à la viande rouge. Mais je préfère - et de loin - manger du poisson. J'essaye également d'être éco responsable et de limiter ma consommation de viande. Je préfère en manger moins souvent mais une de qualité et du coin. Du coup ne pas en manger ce n'est pas très difficile pour moi. Par contre niveau équilibre alimentaire avec les protéines je suis débutante, du coup je teste les recettes végétariennes avec des exemples d'assiettes complètes (j'y reviendrai dans un autre article).
 
J'ai trouvé cette recette dans le saveur n°221. Je ne cuisine pas beaucoup l'aubergine car je ne sais pas trop quoi en faire (à part la ratatouille et le caviar d'aubergine...) alors cette recette tombait à pic pour me faire découvrir une autre façon de la cuisiner et de composer un plat assez complet sans viande.
Pour 4 personnes : 2 grosses aubergines, 2 yaourts grecs, 125g de boulgour, 50 g de noisettes, 50 g de pignons, 25 g de raisins blonds, 1 oignon, 40 cl de bouillon de légumes, 4 cs d'huile d'olive, le jus d'un citron, 1/2 botte de pimprenelle ou coriandre, sel, poivre
 
  • Laver et sécher les aubergines et les couper en 2. Les arroser d'huile d'olive et les faire cuire au four 30 min à 200°C.
  • Éplucher et ciseler l'oignon et le faire revenir dans 1 filet d'huile d'olive puis ajouter le boulgour et les raisins secs.
  • Couvrir à hauteur de bouillon et laisser cuire une dizaine de minutes jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de liquide. Saler et poivrer.
  • Faire griller les noisettes et les pignons à sec dans une poêle puis les hacher avant de les ajouter au boulgour.
  • Lorsque les aubergines sont tendres, les évider avec une cuillère puis hacher la chair et la mélanger au boulgour. Remplier les aubergines avec cette farce.
  • Allumer le grill du four. Mélanger le yaourt avec le jus de citron et 1 filet d'huile d'olive, saler et poivrer. Réserver.
  • Au moment de servir, passer les aubergines sous le grill quelques minutes puis servir avec une belle cuillère de yaourt et parsemer de quelques feuilles de pimprenelle.
 
DÉLICIEUX! On a tout dans une bouchée : fondant, croquant, salé, sucré... une belle façon de manger des aubergines! Il me restait un peu de farce, je l'ai mangé avec un reste de courgettes poêlées.

jeudi 10 septembre 2015

Filet mignon sauge & rhubarbe

Ma rhubarbe redonne pour énième fois de l'année! Du coup c'est reparti pour les compotes, les gâteaux mais aussi pour le salé! Car Oui la rhubarbe se cuisine également dans les plats salés, souvenez vous de ma recette avec du canard ou bien celle avec du saumon. Je récidive avec une recette à base de filet mignon et de sauge trouvée ici. La rhubarbe sert alors de condiment, c'est top!
 
Pour 4 personnes : 1 filet mignon (ici de porc), 1/2 bouquet de sauge fraîche, 1 gousse d’ail, 5 tranches de jambon de Parme ou de Bayonne, 15 cl d'huile d’olive, sel et poivre, environ 500 g de rhubarbe
 
  • Dans un mortier piler la sauge avec l’ail et ajouter l’huile d’olive en filet. Badigeonner le filet mignon de cette préparation, l’envelopper de film alimentaire et mettre au frais au minimum 1 heure, l'idéal étant une nuit.
  • Le lendemain, préchauffer le four à 220°C.
  • Sortir le filet mignon de son film, l’assaisonner et l’envelopper avec les tranches de jambon.
  • Couper les tiges de rhubarbe et les déposer dans le plat. Poser le filet par-dessus puis disposer quelques feuilles de sauge sur l’ensemble.  Verser un mince filet d’huile sur l’ensemble.  
  • Couper un morceau de papier sulfurisé puis le chiffonner en boule sous l’eau, le déplier et le disposer sur le plat. 
  • Enfourner pour 15 min, enlever le papier et poursuivre la cuisson 15 min.
  • Couper des tranches, arroser de jus de cuisson et servir la viande et la rhubarbe avec l'accompagnement de votre choix : pommes de terre vapeur, riz, pâtes...
 
J'adore la rhubarbe ET la sauge ET le filet mignon alors ce plat forcément j'adore! La rhubarbe garde son côté amer, il ne faut pas la servir comme "légume" mais c'est un condiment parfait pour la viande et avec la sauge et le jambon c'est un bon quator!

mardi 8 septembre 2015

Gâteau "Minions" et déco d'anniversaire

En ce moment on ne peut pas y échapper les "Minions" sont partout! Chez nous ils sont même sur le lit de mini n'amoureux n°1, sur sa housse de couette, son oreiller, ses chaussons, ses chaussettes et même en peluche! Cet été il a même fait son premier cinéma avec son papa pour aller voir ... les Minions! Du coup le thème de son 5ème anniversaire a été facile à trouver.


On était une quinzaine de personnes, on a fait un goûter d'anniversaire sur la terrasse car le soleil était au rendez vous! Pour la table j'ai opté pour la solution facile (mais pas très écolo oui je sais...) des verres et assiettes en carton sur le thème des "Minions" avec une nappe assortie. J'avais ajouté une peluche du bonhomme et quelques récipients avec des bonbons "banane".

 Désolé j'avais zappé la tapette à mouches ;-)
 
 Petite guirlande

Pour les gâteaux : j'avais réalisé un far breton (ma recette est toujours la même qu'ici), des verrines biscuit/crème citron/meringue façon tarte au citron revisité et bien sûr un gâteau décoré sur le thème.

 
Pour la base, j'ai réalisé un gâteau de Metz (recette ) que j'ai décoré avec de la pâte à sucre et un stylo glaçage pour les écritures. Simple mais efficace ;-)
 
 

Les autres gâteaux d'anniversaire de n°1 :
- les 4 ans : on était pas à la maison ;-)
- les 3 ans : Entremet exotique
- les 2 ans : Mr Patate le gâteau!
- les 1 an : Le voyage du petit train

Gratin de pommes de terre à la sauge

J'adore la sauge, c'est une herbe aromatique que j'utilise depuis peu de temps mais je l'adore! Du coup j'en ai dans mon jardin et elle donne plutôt bien, même très bien! Pour changer de mon filet mignon à la sauge ou des saltimbocca, j'ai testé cette recette découverte dans le Saveur de septembre. Je n'avais plus de crème liquide alors j'ai mis du lait concentré non sucré à la place et nickel!

Pour 6 personnes : 1,2 kg de pomme de terre à chair ferme, 50 cl de crème liquide, 20 cl de lait, 30 g de beurre, 2 gousses d'ail, 1 petit bouquet de sauge, sel, poivre
 
  • Peler les gousses d'ail. Faire chauffer le lait et la crème avec une gousse et laisser infuser 10 min. Puis retirer l'ail. Avec l'autre gousse frotter un plat à gratter avant de le beurrer.
  • Peler les pommes de terre, les laver puis les sécher avant de les couper en tranches fines à la mandoline.
  • Ranger les tranches de pommes de terre dans le plat en les alternant avec les feuilles de sauge. Saler et poivrer au fur et à mesure. Verser par dessus le mélange lait-crème et terminer pas quelques feuilles de sauge.
  • Enfourner 45 min à 1h. Le gratin doit être bien doré et les pommes de terre tendres. Servir bien chaud.
Délicieux! On peux le préparer en avance et le faire réchauffer au four ou au micro-onde (ainsi ce sera plus facile de découper des parts).


samedi 5 septembre 2015

Coeurs d'artichaut aux rillettes de thon

Chez nous le soir c'est assez simple. On mange rarement de la viande ou des "plats complets", généralement ce sont salades composées ou des assiettes froides composées avec les restes. L'hiver c'est souvent une soupe. Je vous assure il nous arrive aussi de nous faire une tarte ou quiche ou autre de ce type et même des plateaux TV avec une bonne pizza (maison ou non^^). La semaine dernière après une chaude journée j'avais envie de frais dans mon assiette alors j'ai improvisé cette "salade" bien sympathique!

Pour 2 ou 4 personnes : 1 boite de cœurs d'artichaut (8 pièces environ), 140g de thon en boite égoutté, 1 filet de citron jaune, 100g de fromage blanc, 1 cc de moutarde, sel, poivre, quelques brin de persil, Pour le service : mâche et vinaigrette
 
  • Égoutter les cœurs d'artichaut et le thon. Ciseler le persil en gardant quelques feuilles pour la déco.
  • Égoutter le thon et l'émietter avec une fourchette puis le mélanger avec le jus de citron, le fromage blanc, la moutarde et le persil ciselé. Saler et poivrer.
  • Garnir les cœurs d'artichaut avec les rillettes de thon et déposer dessus une feuille de persil pour la déco.
  • Déposer de la mâche dans les assiettes, arroser de vinaigrette et déposer par dessus les artichauts farcis.
 
Il me restait un peu de rillettes, j'en ai mis sur des petites tartines de pain toastées. On s'est partagé les 8 cœurs à 2 en guise de plat principal le soir, mais ça peut très bien faire une entrée pour 4. On pourra y ajouter quelques noix ou pignon pour une touche croquante.

vendredi 4 septembre 2015

Crumble figue & noix

C'est de saison, il faut en profiter! J'aime bien les crumbles car c'est fondant, croquant, fruité. On peut le manger tiède ou froid, seul ou avec une boule de glace et en plus on peut le faire avec tous les fruits! Vu la saison forcément j'ai opté pour la figue. L'association noix/figues c'est Anne qui la propose et elle est top! Il est encore meilleur que celui avec de l'amande.
 

Pour 6/8 personnes : 1 kg de figues, 100 g de noix, 100 g de farine, 120 g de beurre salé bien froid coupé en petits dés, 60 g de cassonade, 1cs de miel
  • Mettre les figues pelées et coupées en quatre dans un plat à gratin. Les badigeonner de miel liquide.
  • Concasser grossièrement les noix et les mélanger avec la farine, le beurre et la cassonade pour obtenir une pâte sablée granuleuse. Laisser au réfrigérateur pendant 10 minutes le temps de préchauffer votre four à 220°C.
  • Parsemer ensuite les figues de cette pâte et faire cuire 30 minutes environ en surveillant.
 
Je les préfère tiède mais froid c'est tout aussi bon ;-) Avec ou sans boule de glace c'est à vous de voir! J'ai fait des portions individuelles, j'ai cuit 20 min.

mercredi 2 septembre 2015

Pain au cacao & fruits secs

Du cacao, des pépites de chocolat et des fruits secs dans un pain pour petit déjeuner ou gouter gourmand! Cela fait un moment que j'avais envie de tenter l'expérience mais je n'avais pas de recette... jusqu'à ce que j'emprunte à My son livre Pain de campagne. J'ai suivi la recette presqu'à la lettre (sauf pour les pépites j'ai mis du chocolat blanc au lieu du noir et j'ai mis les pépites en même temps que les fruits secs) et le résultat était tip top!
 
Pour un pain : 250 g de farine T65, 150 ml d'eau, 10 g de levain déshydraté (ou 75 g de levain frais ou 10 g de levure de boulanger fraiche ou 5 g de levure de boulanger déshydratée), 4 g de sel, 10 g de cacao non sucré, 50 g d'amandes, de noisettes et de raisins secs mélangés (j'ai pas mis de raisins), 40 g de pépites de chocolat
 
  • Dans la cuve d'un robot, mettre tous les ingrédients sauf les fruits secs et les pépites de chocolat. Pétrir 3 min à vitesse lente puis 7 min à vitesse rapide. En fin de pétrissage ajouter les fruits secs et les pépites de chocolat.
  • Mettre le pâton fariné dans un saladier profond et fariné, couvrir d'un linge humide et laisser pousser 1h à 1h30 dans un endroit tiède à l'abri des courants d'air.
  • Sortir le pâton, dégazer et façonner le pâton en un pain long. Le déposer sur la plaque du four farinée et laisser reposer à nouveau 1h à 1h30 dans un endroit tiède.
  • Préchauffer le four à 220°C, chaleur traditionnelle. Entailler le pain en losange et enfourner sans attendre, jeter un peu d'eau sur la lèchefrite puis refermer la porte.
  • Laisser cuire 30 à 40 min, sans ouvrir le four.
  • Laisser le pain refroidir sur une grille.
 
Tiède avec un peu de beurre c'est une tuerie! Le méga ++ atout : sa conservation, il se conserve très très bien dans du papier alu + torchon. Au bout du 3ème jour il était encore tout moelleux dedans et avec une belle croute dessus!
 
C'est mon coup de cœur du moment!

mardi 1 septembre 2015

C'est la rentrée! Cake à la purée d'abricots & amandes effilées

C'est la rentrée! Pour ce premier jour de reprise de nos chérubins, quoi de mieux qu'un bon cake maison pour le goûter? En voici une version très sympa découverte ici. Si vous n'avez pas de purée d'abricots, vous pouvez prendre de la confiture ou de la compote. J'ai réalisé moi même ma purée d'abricots avec l'accessoire à jus de mon Kitchen Aid (je vous en avais parlé ici).


Pour 1 cake : 200 g de purée d'abricots, 140 g de farine, 3 œufs, 60 g de beurre, 60 g de sucre, 1 gousse de vanille, 1 cc de levure chimique, 50 g poudre d'amandes, 60 g d'amandes effilées
 
  • Préchauffer le four à 160°C.
  • Faire fondre le beurre. Fendre la gousse de vanille en deux et gratte l'intérieur à l'aide d'un couteau puis les ajouter au beurre fondu. Laisser refroidir.
  • Mélanger la farine, la poudre d’amandes et la levure. Battre les œufs avec le sucre puis y ajouter la purée d’abricots puis le beurre.
  • Incorporer le mélange farine - poudre d’amandes - levure puis la moitié des amandes effilées.
  • Verser la préparation dans un moule et parsemer le dessus avec le reste des amandes effilées.
  • Enfourner 40 min environ. Au bout de 10 min, fendre le dessus avec la lame d'un couteau afin que le cake se développe bien.
  • Laisser refroidir un peu avant de démouler.


Un cake très moelleux qui se conserve très bien plusieurs jours.