mardi 22 octobre 2013

Bruschetta flamenkuch

J'ai beau aimé cuisiner il y a des fois où on a la flemme surtout quand le frigo n'est pas très généreux. Dans ces cas là, j'avoue j’apprécie une bonne pizza ou bien des tartines chaudes avec de la salade. Voici un mixe des deux avec les restes du frigo!

Pour 2 entrées ou 1 plat: : 1 tranche de bruschetta La Boulangère, 1/2 oignon, crème fraîche, sel, poivre, 75h de lardons de bacon, fromage râpé

  • Préchauffer le four à 180°C
  • Peler et émincer l'oignon.
  • Tartiner la bruschetta de crème fraîche. Saler et poivrer. Répartir les oignons puis parsemer de fromage râpé, ajouter les lardons et remettre du fromage râpé.
  • Enfourner 10 min.

Simplissime et vachement bon! On peut y déposer ce que l'on veut : tomate, fromage de chèvre, thon, jambon, olives.... comme une pizza.

Produit offert.

3 commentaires:

  1. kuschen marcher droit....rien à voir avec notre alsacien Flammekueche:
    - Flamme -chaque lettre se prononce; le /a/alsacien est palato-vélaire, comme en hongrois = se prononce en arrière du palais
    - Kuchen= le gâteau prononcez en allemand /kour'hen/; en alsacien le mot se simplifie(!) en diphtonguant le /u/ (= ou) en /ue/ (2 voyelles, prononcées comme en français); on garde le /h/.
    famille de coquere latin, cook anglais coq, cuistot, cuisine etc ..
    d'où sort votre /s/?

    french people and foreign languages...schrecklich!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il s'agit tout simplement d'une faute d'orthographe, cela arrive à tout le monde surtout quand on ne connait pas trop l’alsacien
      ;-)

      Supprimer
    2. bonjour,

      il s'agit de la prononciation comique de Jean-Pierre Coffe, dans sa pub, mais pas d'une faute de graphie...Cela dit, bravo pour la recette...

      Supprimer